http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/63430.htm
Des chercheurs de l’Institut National des Sciences et Techniques Industrielles Avancées (AIST) ont développé un système de stockage de l’énergie qui la restitue à la fois sous forme d’électricité et d’hydrogène. La pile lithium-eau dispose d’une anode en lithium qui baigne dans un électrolyte organique, et d’une cathode en carbone plongée dans un électrolyte aqueux. Les deux électrolytes sont séparés par une membrane solide perméable aux ions lithium (Li+) mais pas aux ions hydrogène (H+) et hydroxyde (OH-).

Lors de la décharge, le lithium se dissout dans l’électrolyte organique sous forme d’ions Li+, libérant des électrons (Li -> Li+ + e-). A la cathode, l’électrolyse de l’eau due à l’afflux des électrons produit du dihydrogène gazeux et des ions OH- (2H2O + 2e- -> 2OH- + H2). Ces derniers réagissent avec les ions lithium qui ont traversé la membrane pour former de l’hydroxyde de lithium (LiOH).

Voir le schéma de principe et la suite du dossier.