Jean-Luc Hees n’est pas venu à Lille les mains vides. Pour les trente ans de France Bleu Nord, le président de Radio France a apporté de son musée une belle exposition sur l’histoire des ondes (du morse sans fil au récepteur numérique), visible dans le hall de la mairie jusqu’au 7 juin.
« Vous êtes un peu comme des enfants qui vont à un mariage », s’amusait au micro le président Hees.
Dans le hall de la mairie hier soir, pour l’inauguration, la famille qui a fait l’histoire de l’ex-Fréquence Nord se bisait et se tapait dans le dos. Toute la famille. Même l’oncle. Tonton Sigismond, voix majeure de la radio locale pendant près de trente ans : « Je n’ai pas vu les postes exposés, je regarde surtout les têtes pour l’instant. Chuis heureux de les revoir », s’étonnait presque celui qui a lancé, avec d’autres, Fréquence Nord. Du temps où elle enregistrait les émissions dans un appartement aménagé rue Nationale et où elle émettait depuis le Beffroi, comme l’a rappelé Pierre de Saintignon, premier adjoint, qui priait d’excuser Martine Aubry, attendue dans l’autre poste au même moment : sur France 2.
Tonton Sigismond prendra le temps de parcourir cent ans d’histoire des ondes. De la première transmission morse sans fil (1899), à la réception numérique, en passant par les fameux postes à lampes, élégants comme une invention de savant fou, massifs comme un meuble normand. L’exposition recèle de trésors qui passionneront le radioamateur. « C’est fou de se dire que sans les pionniers de l’époque, nous n’aurions pas la radio que nous connaissons aujourd’hui ! », s’extasie Bernard, devant l’hommage rendu à Branly ou Marconi. Elle passionnera le passionné. Mais elle étonnera aussi l’esthète. Car les postes radio sont beaux. On veut dire, ce sont de beaux objets, les legs de petites équipes de designers de chaque époque, comme de petites bornes, en bois, bakélite, chrome, plastique, qui marquent, non pas les kilomètres, mais les années. Nos chouchous, ceux des années 1950, tout en finesse et en tons pastel qui sentent bon le pique-nique sur l’herbe et les Don’t Be Cruel. Dans le hall de la mairie, les postes radio se vengent. Ils en mettent plein la vue. •
Exposition visible jusqu’au 7 juin dans le hall de la mairie de Lille. Du lundi au vendredi, de 9 h à 17 h et le samedi de 9 h à 12 h.
Entrée gratuite.

info: lavoixdunord