Les élèves d'Anatole-France lanceront demain Anatole IV, un ballon sonde, sous l'oeil de leur professeur (à d.).

La classe de 2de 6, option MPI (mesures physique et informatique) du lycée Anatole-France travaille actuellement sur un projet de lancement d’un ballon sonde.

Ce lancement s’effectuera demain, depuis Geotopia à Mont-Bernanchon. Le départ est prévu à 15 heures. À quelques jours du lancement, les élèves en étaient encore aux préparatifs du petit engin. Il s’agit en fait d’un ballon sonde qui sera propulsé dans les airs.

« C’est une nacelle (1). Au-dessus de celle-ci, il y a une enveloppe d’hélium qui amène le ballon à 30 000 m d’altitude. Le ballon monte à la verticale. C’est porté par les vents », détaille Arnaud Richard, professeur de sciences-physiques.

[col-sect][column]Maxime, l’un des élèves les plus aguerri sur le sujet, complète : « Il s’agira ensuite de récupérer les données des différentes expériences. Par exemple, la température extérieure, la pression atmosphérique… » Comme un vrai programme scientifique, l’expérience du lycée Anatole-France, s’est même trouvée un nom : « On est en train de terminer Anatole IV.

Les élèves s’occupent maintenant de brancher l’alimentation, se réjouit leur professeur. Mais on ne lancera pas le 15 mai sans autorisation de l’aérodrome de Merville. » Demain donc, un groupe d’élèves se chargera de la prévision météo. Et donc de la trajectoire. Un émetteur GPS permettra de connaître la position du ballon.[/column]
[column]« La distance maximale parcourue est de 100 km. La probabilité qu’il retombe dans un champ est de 70 % », avance Alain Verbrughe, conseiller technique et spécialiste des ballons sonde.

Chaque expérience sera suivie par radio. « Ce sera un bon moyen de faire concrétement de la pédagogie », conclut Arnaud Richard. Les données enregistrées seront ensuite mises sur graphique, analysées et commentées par les élèves. • MICKAËL ROUSSEL (CLP)

(1) Anatole IV = 1 ballon de baudruche gonflé d’hélium (6 m³) et de 3 m de diamètre + 1 parachute qui se déploie en cas de chute + 2 nacelles école + 1 nacelle radio amateur.
source: lavoixdunord.fr[/column][/col-sect]