Sur le plateau de Navès vendredi après midi, les techniciens en plein travail./ Photo DDM Th.A.

Organisée à l’occasion du Printemps du wifi ce week end à Carbes, la tentative de record de France de lien wifi entre deux points à vue sur une distance de 180 km a été pleinement réussie.

Vendredi après midi, les membres de la Fédération France Wireless dont fait partie l’association locale Carbodebit, fournisseur d’accès internet local, sont parvenus à établir une liaison de bonne qualité avec les spécialistes d’une autre association très spécialisée, Toulouse sans Fil, qui avait installé ses antennes et routeurs d’émission wifi sur le pic du Midi. « Il a été possible d’échanger des fichiers et réussir une petite visioconférence grâce au lien wifi établi sur cette distance. Le débit de la connexion était de l’ordre de 2 megasbits sur une fréquence de 5 Ghz. » a expliqué un membre de l’association Carbodebit. Le site choisi pour cette tentative se trouve sur le plateau situé au-dessus de la Bronde, entre Saïx et Navès. « C’est l’un des rares points du pays castrais où l’on peut distinguer à vue le pic du Midi » explique l’un des acteurs de cette expérimentation réalisée en présence de radioamateurs, eux aussi très intéressés par ce type d’expérimentation ponctuelle. On pourrait aussi considérer que ce record n’était pas de 180 km mais plutôt de 300 kms puisque l’équipe qui se trouvait au pic du Midi ont aussi établi une liaison vers Toulouse sur 120 kms que l’on peut symboliquement ajouter aux 180 km entre Navès et le pic. « Il ne s’agit pas de mettre en production de ce type de lien totalement expérimental mais plutôt de servir de support pour faire avancer la maîtrise et la connaissance du comportement du wifi sur de très longues distances » a ajouté un participant. Une fois l’exploit réussi, les différents acteurs se sont réunis jusqu’à dimanche après midi dans la salle des fêtes de Carbes pour échanger sur les techniques wifi employées par les associations et PME notamment pour desservir de l’Internet en zone blanche. Une quarantaine d’organismes était présente ce qui atteste d’une belle réussite initiée par l’association Carbodebit crée en 2006 afin de palier le manque de haut débit sur la commune.
source: ladepeche.fr