Installé depuis 1969 sur un lac d'altitude en Californie. Crédit BBSO

Le plus puissant télescope solaire du monde, le NST (New Solar Telescope), est entré en service il y a quelques mois. Particularité de cet instrument, il est construit sur un plan d’eau.

Le Soleil est l’étoile qui intéresse le plus les astronomes. C’est bien sûr la plus proche et son comportement (éruptions, cycle de taches…) a des effets directs sur le climat terrestre et les activités humaines. On pourrait imaginer que l’observation de notre étoile est facilitée par sa proximité. Et il est vrai que les 150 millions de kilomètres qui nous en séparent sont dérisoires par rapport au trajet qu’il faudrait parcourir jusqu’à l’étoile la plus proche, Proxima Centauri : 270.000 fois la distance Terre-Soleil !

Mais cette proximité a un inconvénient de taille. La chaleur bienfaisante que nous dispense le Soleil est source de turbulences qui dégradent considérablement la qualité des images, empêchant d’étudier des petites structures, comme la granulation solaire.
Lire le dossier.