Lors de sa conférence de développeurs Mix10, Microsoft a levé le voile sur la nouvelle version d’Internet Explorer et offert aux développeurs la possibilité de l’essayer immédiatement.

Il faut dire que cette version représente presque un nouveau départ pour Internet Explorer. Premier changement d’importance, un moteur javascript inédit qui profite des processeurs multicœurs pour accélérer l’affichage des pages.

Microsoft reconnaît cependant que, d’après le benchmark Sunspider (ci-contre), son moteur demeure actuellement moins rapide que celui de Chrome, de Safari ou de la dernière version d’Opera… mais que ses équipes travaillent toujours à améliorer sa vitesse de rendu des pages.

En route vers HTML 5 et l’accélération matérielle

Microsoft se vante désormais aussi d’embrasser les standards du Web et la longue transition vers HTML 5. Un terrain qu’il avait laissé quasiment en friche, alors que ses concurrents ont implémenté semaine après semaine de nouvelles fonctions héritées de ce standard en devenir.

Respectueux des standards, IE9 ? Pas tout à fait encore : au test Acid3, censé montrer la conformité du navigateur aux normes du Web, la version preview d’IE9 n’atteint pour l’instant que 55/100, alors que les meilleurs navigateurs dans ce domaine parviennent à 100. Un score qui ne va cesser d’augmenter, selon Microsoft, à mesure que de nouveaux standards seront implémentés.

HTML 5 promet des applications Internet encore plus riches graphiquement, notamment en intégrant des dessins, des vidéos, des animations au cœur des pages Web, sans plug-in. Et en la matière, IE9 compte se démarquer de la concurrence en proposant des contenus HTML 5 dopés par la carte graphique des PC, via Direct X.

M. Hachamovitch s’est d’ailleurs amusé à plusieurs reprises à comparer les performances de son navigateur face à la concurrence…  Notamment avec une vidéo HD en HTML 5, par exemple. Tandis que Chrome ramait pour l’afficher, Internet Explorer en présentait deux sans aucun souci, grâce au support du processeur graphique du PC.

Les développeurs (et le grand public curieux !) peuvent d’ores et déjà essayer une version « démo » d’IE9, mais attention, il lui manque de nombreuses fonctions. Certaines des démonstrations proposées en ligne sont en revanche bien sympathiques à voir.

Daprès 01net.com