Ils semblent bien que de nombreux abonnés d’AOL devenus NEUF puis SFR se voient réclamé indûment par ce dernier le paiement d’arriéré d’abonnement et la restitution de leur SFRbox. Certains ont d’ailleurs reçu un commandement d’un cabinet de recouvrement de TOURS (37).

Qu’en est-il exactement?
AOL fournissait un accès à ses abonnés au départ en RTC puis ensuite en ADSL.
Lorsqu’AOL est devenu NEUF puis SFR, les prélèvements d’abonnement par AOL ont donc cessé et SFR a alors demandé aux abonnés de remplir une nouvelle demande de prélèvement à son bénéfice. Beaucoup ne l’ont pas fait, soit par préférence pour une autre opérateur, soit tout simplement parce que le seul ADSL disponible dans leur région était fourni par ORANGE, cas des zones non dégroupées.
Ils ont donc changé d’opérateur et non pas souscrit à la demande d’autorisation de prélèvement de SFR.

AOL lui a continué à fournir son service de mail pour ceux qui disposaient d’une adresse xxx@aol.com GRATUITEMENT et à même donner la possibilité à des nouveaux de créer gratuitement une adresse email chez AOL.

Hors SFR continue malgré cette gratuité à réclamer le paiement d’abonnement à son profit et même pour comble, de demander la restitution de sa SFRbox à des internautes n’ayant jamais possédé celle-ci, étant passé chez un autre opérateur ou tout simplement s’étant dirigé vers l’opérateur historique ORANGE parce qu’il n’avait pas d’autres choix.

SFR va même jusqu’à poursuivre par l’intermédiaire de ce cabinet de recouvrement de TOURS, filiale de BNP Paribas.
En aucun cas vous ne devez payer une hypothétique créance à ce cabinet filiale d’une banque française qui n’a le pouvoir que de vous menacer et est incapable de vous fournir les références d’une éventuelle facture ou compte pour lequel elle vous réclame ses sommes.
Ces cabinets rachètent en bloc chez qui veut bien y souscrire des créances impayées et essaient de vous intimider par des courriers répétitifs et menaces afin de faire fonctionner leur business.
Regardez sur Google le nombre de personnes concernées par ce cabinet et vous comprendrez mieux:
voir sur Google.

Pire c’est que en dehors de ces réclamations pour des opérateurs internet, vous pouvez même recevoir des courriers de menaces demandant le paiement de sommes qui seraient dues chez des fournisseurs fictifs avec lesquels vous n’avez jamais eu aucune relation. Une fois que vous êtes dans leur fichier, vos ennuis commencent et les courriers affluent. Comme n’y figure aucune référence à une facture ou à un compte quelconque, vous êtes alors incapable de vérifier la véracité de la demande.

Méfiance donc et le meilleur conseil est de vous rapprocher d’une association de consommateurs pour y adresser votre plainte.