La Ligue de Protection des Oiseaux de Champagne-Ardenne (L.P.O. CA) suit depuis plusieurs années les vols migratoires des grues d’autant plus que de nombreux oiseaux font halte en Champagne au niveau du lac du Der et des lacs de l’Aube.

Comme montré sur la carte, le Nord Est de la France est traversé par les grues cendrées tant en octobre novembre lors de trajet vers les zones d’hivernage d’Espagne (et du Maroc), qu’en févier mars au moment du retour vers les zones de nidification de l’Europe du Nord. Le couloir de migration est relativement étroit, limité à une cinquantaine de kilomètres dans les secteurs nord des départements de la Meuse et de la Meurthe et Moselle (Damvillers-Longuyon-Longwy).

L’université finlandaise de TURKU, ville située sur la Baltique à 120 Km à l’ouest de Helsinki, participe depuis 5 ans à la surveillance de la migration des Grues cendrées nées dans le Nord de la Finlande à la frontière russe. Plusieurs grues portent des balises de type Argos et font l’objet du suivi de leurs positions pendant leurs vols migratoires.

Suivi de la migration en cours.
source: LPO et svtcollegevauban.com
Les grues cendrées sont suivies par des ornithologues amateurs sur la bande VHF et recensées par des « cocheurs ».

Précisions de Denis F4FKB:
25000 volatiles en provenance d’Espagne pour la nuit du 01 au 02.03 ou la suivante. Axe vers le N-NE . Passage Sud Ouest, Corrèze, Limousin, Bourgogne …
Une balise émet un Bip toutes les 1,5 seconde environ, la bande de fréquence s’étale de 148 à 150 Mhz
La plupart sont allemandes , les autres sont Estoniennes et Suédoises.

En vidéo: la migration des grues cendrées au lac du Der (52)