Il y a de nombreuses années, un charlatan avait tenté de vendre en France un appareil censé capter le rayonnement électromagnétique de tous les émetteurs radio qui nous entourent afin d’alimenter divers appareils électriques. Voila que RCA tente aujourd’hui de faire de même, mais avec plus de sérieux bien sûr, si l’on en croit la démonstration de son dernier produit dévoilé au CES de Las Vegas.

Présenté sous forme d’un boîtier d’une taille comparable à celle d’un téléphone portable, le Airnergy, puisque tel est son nom imprononçable, utilise l’énergie émise par les réseaux WiFi pour recharger n’importe quel téléphone mobile disposant d’une prise USB.

Aucune explication technique n’a pour l’instant été fournie par RCA, mais tout électronicien sait qu’il est effectivement possible d’extraire de l’énergie d’une émission haute fréquence. C’est d’ailleurs par ce moyen que sont alimentés les RFID et autres cartes à puce sans contact.

Mais de là à récupérer la puissance nécessaire à la recharge d’une batterie de mobile à partir du faible champ électromagnétique émis par les points d’accès WiFi dont la puissance est, rappelons-le, limitée à 10 mW, il y a un gouffre dont on aimerait savoir comment il a été franchi.

Lors de la démonstration réalisée durant le CES sur le stand de RCA, un téléphone a pu être rechargé à 30 % de sa capacité en seulement 90 minutes d’utilisation de l’Airnergy.

La commercialisation de ce chargeur commencerait cet été, pour un prix de l’ordre d’une trentaine d’euros. Patientons en attendant !

Si vous avez un avis sur la question « Faisable, pas faisable ? Si oui, comment ? Si non, pourquoi ? » n’hésitez pas à nous en faire part, nous publierons vos commentaires ici-même.
source: ELEKTOR