Depuis plusieurs jours, des trames sur 145.500 Mhz inquiétaient les oms locaux du secteur de Marseille puis de Cannes qui ont demandé l’intervention de l’ANFR.
Menant leur propre enquête, ils ont élucidée l’affaire eux-même qui mérite de s’y arrêter:

Après confirmation, le QRM sur Marseille a cessé de lui-même, et pour cause, il s’agissait d’un bateau de plaisance (65 m x 11 m, 5 radars etc ……), qui effectivement était dans une forme de radoub du port de Marseille à St Cassien, ce dernier a quitté Marseille le week-end dernier. Ce même QRM, c’est retrouvé à Cannes les jours suivants. Les copains sont intervenus localement et ont fait arrêter par le technicien du bord cette émission indésirable. Il s’agirait de matériel pro maritime de radio localisation par GPS / Radio (TLS ‘’Tender Location System’’), qui à la sortie de l’usine est réglé sur 145.500 MHz (en sachant, qu’il peut couvrir de 140 à 174 MHz et de 410 à 470 MHz avec une puissance de 5 Watts).

Devant l’inconscience et l’indifférence de certaines personnes, nous avons de quoi nous faire du souci en retrouvant de plus en plus fréquemment sur nos fréquences ce genre de chose, à nous d’être vigilant.
source: Alain F5APG haminfo13

Complément d’information de F6GBI Douglas (Marseille):

En soit un système de radiolocalisation des « Tenders » qui sont les annexes d’un navire.

Le but:
– Récupérer une annexe perdue à la mer durant une navigation. (Incident relativement fréquent)
– Suivi du cheminement d’une annexe se rendant en un autre lieu.

Le système est réputé retranscrire les positions GPS de l’embarcation, encore faut il que
la dite embarcation, ait une valeur marchande supérieure à l’investissement d’un GPS
et tout le fourbi de transmission que cela comporte.
C’est le commerce qui prédomine dans beaucoup de cas Hélas !!

Il est d’usage à dire que: « Tous les moyens sont bons pour la sauvegarde de la vie humaine
en mer ».
Mais nous ne sommes pas du tout dans ce cadre de figure.

Il serait bon que le fabricant s’informe des attributions de fréquences Internationales, évitant
ainsi de polluer et gêner des bandes où il n’a pas le droit d’émettre en temps normal.
De plus, notifier en GRAS dans sa notice, les portions de bandes à ne pas utiliser, excepté
cas d’extrême urgence ou force majeur, ce qui serait bien plus correct de sa part.

Bonne occasion pour rentrer des $ ou Euro dans une caisse. Hi !!
Les fautifs responsables à assigner en justice éventuellement, sont:

– Le constructeur.
Et particulièrement:
– La société de l’installateur qui a laissé la mauvaise fréquence programmée d’usine.