issnewsL’agence spatiale française (CNES) et l’ESA ont signé un accord qui ouvre la voie au lancement d’une horloge de haute précision atomique qui sera attachée à l’extérieur du laboratoire européen Columbus à bord de la Station spatiale internationale (ISS).

Le Pharao (Projet d’Horloge Atomique par refroidissement d’atomes en Orbite) horloge atomique, qui sera combinée avec une autre horloge atomique, l’Espace maser à hydrogène (SHM), pour former l’ESA Atomic Clock Ensemble in Space (ACES), aura une précision de 1×10-16, correspondant à une erreur de temps d’environ une seconde sur plus de 300 millions d’années.

Cette nouvelle génération d’horloges atomiques dans l’espace contribuera à permettre à des tests précis de la théorie d’Einstein sur la relativité générale. En outre, il contribuera à la précision et la stabilité à long terme des échéances mondiales, telles que temps universel coordonné (UTC). Une liaison hertzienne dédiée enverra le signal d’horloge au sol.

Au titre de cet accord, le CNES financera et développera l’horloge atomique PHARAO et la livrera à l’ESA en vue de son intégration dans l’Ensemble ACES. Il apportera également un soutien aux essais de fonctionnement et livrera la console nécessaire à l’exploitation au sol de l’horloge PHARAO depuis le CADMOS. De son côté, l’ESA développera ACES et le matériel nécessaire pour accueillir PHARAO, et elle intégrera les opérations PHARAO dans le schéma européen d’exploitation de l’ISS et de Columbus. L’ESA développera en outre le SHM dans le cadre du Programme européen de recherche et d’applications en sciences physiques et sciences de la vie (ELIPS) de l’ESA. Le SHM est, à l’origine, un projet suisse.