Les dirigeants politiques du monde entier, qui se réunissent à Copenhague pour la conférence des Nations Unies sur le changement climatique, peuvent avoir un bon aperçu de l’état de la planète, grâce à l’impressionnante moisson de données sur l’environnement délivrée par les satellites, mais aussi par les bouées, les navires, les ballons, les avions et les stations d’observation au sol. (lire)