suitLe 3 Février 2006, le cosmonaute Valery IvanovichTokarev a lancé à la le satelliet radiomamateur SuitSat-1 de l’ISS lors d’une EVA (Extra Vehicular Activity = Sortie dans l’espace).

SuitSat-1 était un satellite radioamateur très spécial. Une combinaison spatiale russe Orlan équipée d’un émetteur radio amateur, qui a transmis de la télémétrie et des messages aux jeunes du monde entier en plusieurs langues.

En 2010, un satellite radio amateur sera à nouveau lancée à la main à partir de la Station spatiale internationale. Il sera appelé ARISSat-1.

ARISSat-1 transmettra à nouveau des messages enregistré par les élèves. En outre, les enseignants et les étudiants sont invités à arborer un fichier à bord de ce satellite radio amateur.

La première utilisation d’un scaphandre s’est faite en février 2006: un scaphandre Orlan d’un cosmonaute russe a été lancé depuis la station ISS. SUITSAT était le nom donné à cet objet satellisé. Ce scaphandre n’était pas vide, il contenait des batteries, un émetteur radio et des capteurs internes pour la température et la mesure de la puissance des batteries transmises en télémètrie.
SUITSAT a transmis en boucle pendant un mois ces paramètres sur 145,990 Mhz en FM.
Le scaphandre est rentré dans l’atmosphère 6 mois plus tard.

L’idée originelle venait de Sergeï Samburov RV3DR d’ARISS-Russie qui était également responsable de la formation des cosmonautes à l’obtention de la licence radioamateur.
SuitSat a été le premier essai du genre.
SuitSat transmettait en phonie: « This is SuitSat-1, RS0RS », suivi d’un message d’accueil en cinq langues.
Suivaient ensuite les informations de télémétrie en CW: température, tension des batteries.
Suitsat a transmis également une images SSTV en mode couleurs ROBOT36.

ARCHIVES DE RADIONET:
Ecoutez un extrait des messages de SUITSAT:

[audio:http://www.radiocom.org/wp-content/uploads/ressexterne/SUITSAT.mp3]

[col-sect][column]En mai 2009 devait être lancé deux autres scaphandres russes « farcis » de matériels scientifiques, équipés d’un magnétomètre pour étudier le champ magnétique de la Terre et de capteurs de particules élémentaires. Ils devaient aussi transmettre des signaux radio et vidéo, ainsi que des données télémétriques, mais pour des raisons obscures (dixit l’Amsat) les deux scaphandres Orlan usagés sur l’ISS qui devaient servir de support à l’expérience Suitsat-2 ont été embarqués sur un cargo Progress pour être détruit dans l’atmosphère à son retour.[/column]

[column]La décision de procéder à cette expérience avait été prise en 2007. Celle-ci aurait dû être réalisée initialement en 2008, mais le retard pris dans les programmes de l’ISS avait conduit à repousser la durée de vie des scaphandres et à reporter à 2009 la mise en œuvre du programme.[/column][/col-sect]