Des reports ont été transmis pour des perturbations principalement en Région 3 IARU par le “Tiger-Radar” en Australie et Nouvelle Zélande.
Le Radar « TIGER » est exploité par la Trobe University de Melbourne en Australie.

TIGER fait partie d’un réseau international de radars HF similaires appelée SuperDARN (Super double auroral Radar Network) exploité par dix nations pour fournir une couverture simultanée des régions polaires du Sud et du Nord .

TIGER explore l’impact des perturbations solaires sur terre en surveillant l’emplacement des aurores et phénomènes connexes survenant dans l’ionosphère de 100 à 300 km au-dessus de la terre.

Il se compose de deux radars, un en Tasmanie et l’autre en Nouvelle-Zélande, avec des faisceaux qui se croisent et explorent une région comme la moitié de la taille de l’Australie. Les radars émettent directement des signaux radio HF dans la plage de 8 à 20 MHz, vers l’Antarctique via l’ionosphère et détectent les faibles échos dans l’ionosphère.
Infos: Plus d’infos
source: iaru monitoring system