iphone-3gFace à la grogne de certains développeurs, Phil Schiller, vice-président d’Apple en charge du marketing, défend les processus de validation des applications destinées à l’AppStore.

Si l’AppStore a franchi, début novembre, la barre des 100 000 applications disponibles sur sa plate-forme, les méthodes employées par Apple pour valider et intégrer une application à son catalogue sont aujourd’hui vivement critiquées par quelques développeurs.

Afin de rassurer les 125 000 développeurs qui adhèrent au programme des développements d’applications pour les iPhone et iPod Touch, Phil Schiller, le vice-président d’Apple en charge du marketing mondial, justifie la politique d’accréditation des applications pour l’AppStore dans un entretien accordé au magazine BusinessWeek.

Il reconnaît que les procédures de validation des