Le lundi 9 novembre 2009 à 10h31 UTC la station radioamateur FR4LI du RMAR située sur l’île de la REUNION pendant sa veille du réseau d’urgence RMAR-OCEAN INDIEN a capté sur 8414.5 khz en mode GMDSS DSC un message de détresse. Aprés avoir vérifié la position de la détresse et constaté que celle-ci se situait à environ 500 miles au nord-est des Seychelles,qu’il s’agissait du pétrolier battant pavillon HONG-KONG de nom BW LION d’indicatif radio VRZK2 d’armateur MACSTAR LTD et de capacité 158557 GT Nicola FR4LI a expédié à F6DGU OLIVIER le coordinateur du RMAR à PARIS le message recu. A réception F6DGU en a informé le CROSS LA REUNION. F6DGU constatant que la détresse se situait dans la zone de MUMBAI indienne F6DGU en a informé le CROSS GRIS-NEZ qui a confirmé la validité du message de détresse et a informé 15 minutes plus tard que le pétrolier venait de repousser une attaque de pirates et que le commandant du navire a déclaré que tout allait bien à bord. Le CROSS GRIZ-NEZ a remercié le RMAR et encouragé le RMAR a poursuivre cette veille.
Lire la suite.

Complèment:
bwlionComment un pétrolier a réussi à échapper aux pirates somaliens

[col-sect][column]Le 9 novembre vers midi (heure locale), un pétrolier de Hong Kong, le BW Lion, a réussi à échapper à une attaque de pirates. Il apparait désormais que ce pétrolier avait pris des mesures de protection afin de rester hors des griffes des pirates.

Le BW Lion est un super-tanker de 300.000 tonnes. L’attaque qu’il a subi le 9 novembre est une première : elle est survenue à 1.000 nautiques à l’est de la Somalie et 400 nautiques au nord-est des Seychelles.

Il a été attaqué par 2 skiffs de pirates qui ont tiré à l’arme automatique et au lance-roquette. Aucun blessé n’a été signalé.
source: corlobe.tk [/column]

[column]Le capitaine est resté en contact constant avec l’UKMTO (United Kingdom Maritime Trade Organization) à Dubaï pendant toute la durée de l’attaque, soit près de 2 heures. Grâce à une combinaison de manœuvres d’évasion, à pleine vitesse, à l’utilisation efficace des lances à incendie et de mesures anti-abordage, le capitaine et l’équipage ont réussi à empêcher les pirates de mettre un pied sur le navire et d’en prendre le contrôle.

L’équipage du BW Lion doit être salué pour son calme et son professionnalisme dont ils ont fait preuve sous la pression considérable pendant cette dangereuse attaque.
Référence :
Etat-major Atalante[/column][/col-sect]