« Je suis honoré de voir Francis F6AIU me prêter autant de savoir sur les méandres des inimitiés qu’ont certains groupes d’OM envers d’autres. Mais je suis bien obligé de décliner l’invitation à tant de culture. En effet, bien qu’étant ce que l’on pourrait qualifier « un vieux de la vieille » du monde radioamateur, tant d’un point de vue amateur au sens noble du terme que de celui de professionnel je ne m’occupe pas des rancoeurs des uns envers les autres mais me contente de faire mon job qui est d’éclairer les lecteurs.
Nous avons tous nos amis et nos ennemis et si d’un point de vue déontologique nous devions en prendre compte il serait alors impossible de faire avancer quoi que se soit, surtout pour un magazine. Je vois une grande communauté avec ses déchirements et ses renouveaux. Si un jour nous avons l’honneur et le privilège
d’accueillir Francis pour un entretien dans nos colonnes d’autres personnes vont crier aux loups et on en finit plus. On se recroqueville sur soi-même plutôt que de s’ouvrir vers les autres.

L’entretien du dit, je cite, « libertaire » est un entretien comme n’importe quel autre. Les OM ont le droit de savoir ce qui se trame réellement dans les méandres de son esprit, comme tant d’autres. Ne pas s’ouvrir au monde en imaginant que l’on va blesser tel ou tel autre OM conduirait irrémédiablement à un magazine aseptisé n’étant en rien conforme aux lois de la presse dont tu parles… on appellerait cela de la censure et on glisserait alors sur la même pente libertaire de la pensée unique et du chaos.

Tu vois Francis, à me lire tu dois te dire que je défends un libertaire. Il n’en ai rien, ce n’est pas lui que je défends mais son droit d’expression dans un magazine. Il serait malvenu quand même que je défende celui qui d’un certain point de vue fait tant de mal à moi-même et à mon magazine. Je ne défends pas non plus l’anonymat puisque je le hais mais force est de constater que même sur le site RaM.fr certains OM commentent en anonymes. Cela dit je ne laisse passer qu’avec force modération. Ce n’est pas l’esprit libertaire ni l’anonymat que je défends en m’entretenant avec son chef de patrouille, c’est la liberté d’expression afin que chacun connaisse les tenants et les aboutissants.

Francis, tu es un ami de longue date au travers de nombreuses participations en commun et jamais, ni toi, ni moi n’avons trahis la confiance qui nous lient… ce n’est pas aujourd’hui que je commencerais. Tu es le bienvenu dans les colonnes de Radioamateur Magazine. Je t’assure même que tu es planifié dans les entretiens 2010. Mais évidemment ce communiqué vient entre deux et peut perturber certains jugements ou à priori. En ce qui me concerne cela ne change rien et tu pourras t’exprimer à ta guise si cela te convient.

Pour ce qui concerne Radio Hebdo Magazine. J’ai proposé à ce groupe d’OM de réaliser un partenariat entre nous afin de les encourager à continuer leur contribution au monde radio amateur. Je fais également la promotion d’autres e-zines gratuits ou non comme le bulletin des télégraphistes, la revue de
Namur, la revue de TSF dont le nom m’échappe mais qui produit un magazine papier et parle d’anciens matériels, je fais aussi la promotion de toute association qui nous informe de ses activités, etc.

Nous n’avons aucun parti pris à Radioamateur Magazine, on fait juste notre job avec la plus grande ouverture d’esprit possible.
Pour Radio Hebdo Magazine, ce n’est pas à moi qu’il faut demander des comptes mais à eux-mêmes. Il n’est pas question que Radioamateur Magazine serve d’intermédiaire pour régler les comptes de tiers.

Enfin, puisque nous en sommes à en parler, sache Francis, que dans le communiqué de la semaine dernière dans lequel je me défends contre des opportunistes qui n’ont de cesse à me tirer dessus à grand renfort d’édito que « journaliste à la petite semaine » ne t’était en rien destiné. Je reconnais d’ailleurs ici même
que j’y suis allé peut être un peu fort et sans m’en excuser, j’admets n’en pas penser autant. La personne en question s’est bien reconnue et a d’ailleurs une fois de plus répliqué par site interposé. Pour ma part l’affaire est close avec lui et il pourra continuer à vociférer à sa guise, mais sans moi, j’ai bien trop de choses à faire par ailleurs. Tout ce que je sais c’est que lorsque je lui ai proposé une collaboration il y a 1 an il m’a répondu « je vous coûterai bien trop cher ». Devant tant d’arrogance j’ai capitulé instantanément.
On fait la promotion de beaucoup de monde dans RaM car pour nous, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.

Tu vois, Francis, je connais mes propres ennemis, qui n’en sont pas vraiment, et ne pactiserait pas avec sans avoir remis les choses bien à plat car je ne ferme jamais les portes, elles sont toujours entre-ouvertes, mais comment veux-tu que je connaisse tes inimitiés et ceux des autres.

Je pense sincèrement que tu devrais parler avec Radio Hebdo et que les choses vont s’arranger, il y a de la place pour tout le monde. Nous n’avons qu’une vie pour mener nos projets vers leurs objectifs, ne la gâchons pas en tergiversations. Je pourrais développer plus avant mais en ce 11 novembre 2009 d’autres activités m’appellent aux souvenirs de nos braves tombés pour la liberté des peuples.

73 QRO à toutes et tous
Philippe, F1FYY »

Rappel ‘Radioamateur-magazine carton-rouge’