Naviguer à l’aide d’un GPS, c’est utiliser la courbure de l’espace-temps et l’existence de trous noirs massifs. Aujourd’hui, ce système de navigation a encore gagné en précision, cette fois grâce à une nouvelle carte de la position de certains quasars.

A quoi peut bien servir l’étude de la relativité générale et celle des trous noirs supermassifs installés à des milliards d’années-lumière ? Ne vaut-il pas mieux dépenser de l’argent sur des problèmes concrets, utiles dans la vie de tous les jours ? Si les chercheurs avaient tous suivi ce genre de raisonnement, nous ne disposerions pas aujourd’hui de technologies comme celle du Global Positioning System (GPS).

+ d’infos