L’organisme genevois va évaluer six propositions techniques dans le cadre de la normalisation des interfaces radio des futurs réseaux mobiles IMT-Advanced.

L’Union internationale des télécommunications a finalement reçu six propositions techniques dans le cadre de son appel à propositions pour les futures interfaces radio des réseaux mobiles 4G dits IMT-Advanced (voir EI n°695). Selon les exigences formulées par l’UIT, ces interfaces devront supporter des débits de l’ordre de 100 Mbit/s en mobilité totale et d’au minimum 1 Gbit/s à l’arrêt ou en mobilité réduite. Des débits grosso modo dix fois plus élevés que ceux qu’autorise la technologie LTE dont le déploiement commercial doit démarrer au premier semestre 2010 (tout du moins dans les pays scandinaves).

Les six propositions, qui reposent soit sur la technologie 3GPP LTE-Advanced (voir EI n°694), soit sur la technologie IEEE 802.16m, vont être évaluées par rapport aux critères de l’UIT dans le cadre d’un processus rigoureux qui devrait s’achever en octobre 2010. Cet examen méticuleux sera mené avec l’aide de groupes d’évaluation extérieurs indépendants placés sous l’égide du groupe de travail 5D de l’UIT-R. Quatorze groupes d’évaluation ont été enregistrés, représentant toutes les parties prenantes : équipementiers, développeurs techniques, opérateurs de réseau et fournisseurs de services, organisations commerciales et organisations d’utilisateurs, universités, organismes de recherche et administrations nationales.

source: electronique.biz