Profitant d’une activité solaire exceptionnellement faible, les rayons cosmiques sont plus intenses qu’ils ne l’ont jamais été depuis les débuts de l’ère spatiale. C’est ce que démontrent les mesures de ACE, un engin lancé en 1997. Les futures missions habitées devront en tenir compte…
ACE_Sept09
De mémoire d’homme moderne, le rayonnement cosmique n’a jamais été aussi intense. Installé à 1,5 million de kilomètres, le satellite ACE (Advanced Composition Explorer) tourne depuis 1997 autour du point de Lagrange L1 du système Terre-Soleil. Il analyse en permanence le milieu qui l’entoure pour étudier la couronne solaire, le vent solaire et ce que l’on appelle le rayonnement cosmique.
Lire le dossier.