Mieux comprendre l’impact de la haute atmosphère sur le changement climatique ? C’était l’objectif de la campagne ballon Strapolété qui vient de se terminer en Arctique. Les ingénieurs du CNES devaient relever plusieurs défis.

Gonflage du ballon Spirale lors de la campagne Strapolété. Crédits : CNES.

Gonflage du ballon Spirale lors de la campagne Strapolété. Crédits : CNES.

Occulter le soleil
Comment les échanges de chaleur – le « bilan radiatif » – de la stratosphère influent-ils sur le changement climatique ?

C’est pour répondre à cette question qu’a été lancée la campagne Strapolété* (Stratosphère au Pôle en Eté), volet scientifique de la campagne ballons 2009 du CNES, à Kiruna en Suède.

Une campagne doublement originale : c’était la 1ere fois qu’on procédait à des mesures de la stratosphère polaire (entre 17 et 40 km d’altitude) en été.

Les scientifiques se consacrent plus volontiers à la formation du célèbre trou d’ozone, à la fin de l’hiver.
Lire la suite.