Selon une information du quotidien anglais Telegraph, l’Europe aurait dépensé des millions d’euros dans un projet nommé Indect. Celui-ci aurait pour but de surveiller les réseaux web européens pour y déceler des « comportements anormaux ».

L’Europe serait en train de développer des « technologies Orwelliennes », comme écrit le Telegraph sur son site web. Dans un projet échelonné sur cinq ans, l’Union Européenne serait en train de développer des programmes intelligents, décrits comme des « agents », capables de surveiller ce qui se passe sur les forums, les fichiers serveurs, les réseaux P2P et… les ordinateurs individuels.

Les objectifs du projet Indect sont clairement « la détection automatique des menaces, des comportements anormaux ou violents ». Le Telegraph indique que le projet bénéficie pour l’instant d’un quota de 10 millions de livres, soit environ 10,9 millions d’euros de l’Union Européenne. Il implique également le Police Service of Northern Ireland (PSNI), des informaticiens de l’université de York, et des personnes compétentes issues de neuf autres pays européens.
Lire la suite.