Berne, 26.08.2009 – Le Conseil fédéral a décidé aujourd’hui que l’émetteur de signaux horaires HBG de Prangins (VD) cessera son activité fin 2011. L’émetteur est exploité par l’Office fédéral de métrologie (METAS), l’autorité de la confédération compétente en métrologie.

[col-sect][column]hbg
Depuis 1966, l’émetteur HBG de Prangins (VD) diffuse, sur une fréquence de 75 kHz, des signaux horaires officiels qui sont raccordés au temps universel coordonné. Les informations horaires, parfaitement synchronisées avec une horloge atomique, peuvent être utilisées pour des horloges radiocommandées ou des appareils techniques. L`émetteur est en service 24h sur 24h et la diffusion des signaux horaires par HBG est un service public gratuit. Jusqu’en 1997, l’émetteur était sous la responsabilité de PTT, puis sous celle de Swisscom jusqu’en mai 2000. Depuis le 1er juin 2000, l’émetteur HBG relève de l’Office fédéral de métrologie METAS.
[/column]

[column]A l’occasion des travaux d’entretien périodiques effectués sur l’installation émettrice, des signes de vieillissement tangibles ont été observés à plusieurs endroits sur les mâts des antennes. Il est ressorti d’expertises confiées à des spécialistes indépendants que, à moins de procéder à un assainissement complet, l’installation devrait être fermée car elle présentait des risques non négligeables.

Maintenir l’exploitation de l’émetteur HBG de Prangins serait très onéreux: le signal horaire HBG est trop peu utilisé pour justifier les coûts élevés d’une révision, selon une étude réalisée par des experts extérieurs. La possibilité de développer les activités du site, de lui trouver une fonction annexe ou un éventuel repreneur a été examinée, sans succès. Le Conseil fédéral a donc décidé de fermer l’installation pranginoise à fin 2011.[/column][/col-sect]

La décision d’arrêter l’émetteur a été prise assez tôt, pour laisser le temps aux utilisateurs d’adapter leurs horloges au signal de l’émetteur allemand DCF77, qui est capté en Suisse dans une qualité comparable à celle de l’émetteur suisse HBG.
Source: UEF, lire la suite de l’article.