Record de fréquence pour la spintronique utilisée dans la communication

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/58672.htm

La spintronique est une voie de recherche prometteuse en informatique. Cette technique utilise les propriétés magnétiques des électrons, leur moment de spin, pour stocker des informations. Cela permettra d’enregistrer des informations dans un nouveau type de mémoire appelé MRAM (Magnetic Random Access Memory). C’est l’équivalent des mémoires habituelles de nos ordinateurs, la DRAM, mais avec une vitesse de transfert des données bien supérieure. Par ailleurs, la consommation d’électricité de ce type de composant est nettement réduite comparée à celle des composants utilisés actuellement. Enfin, ces mémoires sont dites non-volatiles, comme les mémoires de type flash : elles gardent les informations stockées disponibles, même lorsqu’elles ne sont plus alimentées, par exemple lorsque l’on éteint l’ordinateur. Un autre avantage de la spintronique est la fiabilité du stockage des données sur de très longues durées de temps. La faible sensibilité du système aux conditions extérieures (température, champ magnétique), permet ainsi d’envisager des utilisations dans les boîtes noires des avions par exemple.

Mais la spintronique pourrait aussi apporter d’importantes évolutions dans le domaine de la télécommunication sans fil. Une équipe de l’Université de Göteborg a établi un record dans l’utilisation d’un oscillateur spintronique, en collaboration avec des chercheurs de l’Ecole Polytechnique Royale de Stockholm (KTH). La fréquence de 46 GHz, atteinte pour la première fois, a tout simplement fait saturer les appareils de mesures disponibles. Sur la base de ces premiers résultats, les chercheurs sont confiants quant à l’optimisation du système qui permettrait d’atteindre des fréquences dépassant les 65 GHz. On peut donc en attendre de nombreuses opportunités pour l’utilisation de ce nouveau moyen de communication sans fil ultra-rapide. Avec l’ouverture de fréquences jusqu’à présent inutilisées, cette technique pourrait avoir de nombreuses applications dans l’électronique domestique, comme par exemple la télévision haute définition (HDTV). Entre autres, cette technologie rendra abordables les radars embarqués dans les véhicules automobiles, une technique déjà au point et qui permet de sauver des vies.

Ces oscillateurs sont des circuits électroniques qui émettent un signal radio résultant de l’oscillation du spin des électrons. On peut aisément contrôler ce signal avec le courant qui traverse le composant. On obtient ainsi un émetteur 100 millions de fois plus petit que ceux que l’on trouve actuellement dans nos appareils électroniques !
Source :
Communiqué de presse du site http://www.forskning.se (Sv) : http://redirectix.bulletins-electroniques.com/pa8L7
Rédacteur :
Antoine Baudoin, CEA – Ambassade de France, antoine.baudoin@diplomatie.gouv.fr

Origine :
BE Suède numéro 3 (17/04/2009) – Ambassade de France en Suède / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/58672.htm