gu74bAprès l’arrêt de la fabrication, le tube 4CX800A étant devenu difficile – voir impossible – à trouver, les utilisateurs se rabattent sur le tube GU74B qui est mis en vente en tant que matériel déclassé (surplus militaire) et ce sous la forme de NOS (New Old Stock) c’est-à-dire sous la forme d’un tube déclassé mais jamais utilisé.

Un tube électronique non utilisé depuis longtemps présente un vide partiel qui est à l’origine des « flashovers »; ceux-ci étant à l’origine de
l’endommagement – voire de la destruction- du tube et/ou de ses circuits d’alimentation.
[col-sect][column]Nous pouvons donc en conclure que dans le cas d’un tube électronique non utilisé depuis longtemps, le vide doit être reconstitué; il est donc nécessaire de reconditionner (de régénérer) le tube.
Les méthodes de reconditionnement (régénération) auront pour but principal d’augmenter le degré de vide dans le tube.

Le « getter ».
Pour reconstituer le vide (qui a été partiellement perdu dans le tube) le constructeur du tube exploite la notion de « getter ».
Le « getter » est un « piège à gaz » qui est ajouté dans le tube (lors de sa fabrication) et qui est chargé de réagir chimiquement avec les molécules gazeuses pour les neutraliser et ce dans le but de reconstituer le vide dans le tube.[/column]
[column]La composition chimique du « getter » (alliages de baryum, zirconium, titane, …) est directement fonction de la nature des matériaux qui composent le tube. Des sociétés spécialisées (dans la conception des « getters ») étudient et mettent au point le « getter » à utiliser lors de la fabrication du tube.
Pour rendre le « getter » actif, il faut le chauffer.
Dans le cas d’un tube avec une enveloppe « céramique » ou « métal-céramique » (tel que le GU74B), le « getter » est situé à proximité de la cathode.[/column][/col-sect]

Lire le dossier complet de ON4LAJ