Après un premier départ à l’heure prévue depuis Hartbeespoort en Afrique du Sud, qui a connu des problèmes d’attache entre la nacelle et les ballons, la nacelle s’étant décrochée, un nouveau lâcher a pu être réalisé quelques minutes plus tard avec un ensemble d’autres petits ballons gonflés à l’hélium.

Mais ce dernier n’a fait que quelques dizaines de minutes de vol en s’élevant seulement de 500 mètres.
zs6sat-11
Leon, ZS6LMG nous précise:
Nous n’avons pas vraiment eu assez de ballons pour le 2ème vol, mais nous étions prêts et l’expérience a été bonne. Il y à eu un problème à la récupération, dans la mesure où un « outsider » à embarquer la charge utile, sans en informer l’une des équipes de Bacar, ni le contrôle. Heureusement, la personne a été identifiée avant que des accusations de vol soient portées.

Les équipes composées de zs6gdm, zs6iix, zs6mjh et zs6zs étaient rapidement sur le lieu du crash, juste à temps pour constater qu’une personne venait de mettre la nacelle dans son coffre et partir.

Commentaire de ZS5J:
Bravo aux organisateurs et aux aides de ce ballon BACAR – ce type d’événement est exactement ce dont nous avons besoin pour générer un peu d’excitation, et un regain d’enthousiasme pour notre hobby.

C’est exactement ce que l’on pense ici dans l’exagone.