Si vous prévoyez des vacances en France, assurez-vous d’éviter de trafiquer de 7,1 à 7,2 MHz. Au moins pour le moment. La raison en est que les autorités françaises de télécommunications n’ont pas autorisé l’utilisation ce cette portion en France. Bien que l’organisation qui contrôle l’attribution des fréquences en France, l’ANFR ait approuvé l’utilisation de cette portion, le décret ministèriel qui doit l’approuver n’est pas encore signé , il faudra ensuite attendre qu’il soit publié au Journal officiel.