avertissementDepuis des mois, un énergumène prend son pied à dénigrer Radiocom sous divers pseudos, chaque fois vraisemblablement qu’il a abuser de sa divine bouteille. Puisqu’il nous lit qu’il sache que s’il continue, son indicatif va être diffusé ici.
A bon entendeur salut!

C’est principalement sur la scandaleuse liste fr.rec.radio.amateur qu’il vomit, mais pas seulement car il envahit de nombreux forums et autres listes avec ce mêmes élucubrations dirigées contre Radionet. Voici sa contribution d’hier:

Monsieur Jack
Groupes de discussion : fr.rec.radio.amateur
De : Monsieur Jack
Date : Tue, 21 Jul 2009 13:01:28 -0700 (PDT)
Date/heure locale : Mar 21 juil 2009 16:01
Objet : Re: Y a pas photo

On 19 juil, 23:30, Nomen Nescio wrote:

> Si l’on compare Online-Crasseux avec Radiocom, c’est le jour
> et la nuit.
> Et au moins sur Radiocom on n’a pas besoin de décodeur pour
> lire, alors que sur Online-Crasseux il y a 90% des
> utilisateurs qui ne savent pas écrire et qui ne savent
> probablement pas lire. Mais ça se marie bien avec le niveau
> des auteurs de ce machin.

Radiocom, le site du poivrot du 70, qui pique la place aux autres pour
être le premier. Il détourne les informations pour son profit afin de
court-circuiter les autres.
J’espère que l’ANFR va lui régler son compte ainsi qu’à son compère
qui montait des passerelles internet et des répéteurs 137-144.

En juillet 2007, suite à des plaintes, cette liste qui gangrène le monde radioamateur avait été fermée quelques jours par Google Groups, le temps à son créateur de faire le ménage dans certains posts qui contrefaisaient à l’éthique de Google Groups, diffamation, délation, insultes etc..

C’est Laurent Ferracci F1JKJ qui est l’éditeur de la charte de ce groupe.

En juin 2007, le site Passion Radiomateur posait la question: « fr.rec.radio.amateur : Y a-t-il un pilote dans le groupe ? » et relatait:
Propos racistes, diffamatoires, violents, délations, SPAM, hors sujets, etc. Le groupe de discussions fr.rec.radio.amateur, la liste Usenet historique, est devenu un égout des pires travers de notre société entre intolérance et violence.