(BE Allemagne 445 >> 16/07/2009)

Les infections provenant de germes contenus dans l’eau potable sont la principale cause de décès dans les régions pauvres du globe. Faire bouillir de l’eau pour la désinfecter ne constitue pas une solution optimale puisqu’il n’existe généralement pas assez de combustibles à disposition à cet effet. La solution à ce problème de santé pourrait venir de l’utilisation de diodes électroluminiscentes (LED) que développent Michael Kneissl et ses collaborateurs de l’Université technique (TUB) et de l’Institut Ferdinand-Braun de hautes fréquences (FBH) à Berlin. Afin de désinfecter l’eau, ces LED émettent une lumière non visible dans l’ultraviolet.

Jusqu’à maintenant, la lumière ultraviolette était produite par des lampes à vapeur de mercure qui ne fonctionnaient généralement plus après 5.000 à 8.000 heures d’utilisation. De plus, elles étaient opérationnelles, c’est-à-dire atteignaient leur pleine puissance 5 à 30 minutes après leur allumage. A l’inverse, les LED fonctionnent dès leur mise sous tension, et conservent toujours leur performance après 50.000 heures d’utilisation tout en supportant de nombreuses mises sous et hors tension. De plus, les LED sont plus robustes que les lampes à vapeur de mercure.
La suite de cet article:
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/59988.htm