phoque-baliseDes balises Argos, spécialement réalisées par une filiale du CNES, ont été posées sur 40 éléphants de mer. Objectifs des chercheurs français, anglais et australiens : mieux comprendre le déclin de certaines colonies et récupérer des informations inédites sur l’Océan Austral. « Cette nouvelle génération de balises nous a permis de suivre le déplacement en mer de ces animaux, mais aussi d’étudier leur comportement de plongée et de mesurer la température et la salinité du milieu », explique Christophe Guinet, biologiste marin au CNRS.©MNHN-CNRS/SMRU-SEaOS