Les turbulences atmosphériques constituent un enjeu de confort et de sécurité pour le transport aérien. Ce phénomène peut avoir plusieurs causes : proximité des nuages, variations de températures locales, ondes de relief… les pilotes connaissent bien ces zones et les évitent pour le bien-être de leurs passagers. Mais est-il possible de détecter ces turbulences, quand elles se produisent devant l’avion en vol et par air clair ?

Oui, grâce au lidar.

Le principe
Constitué d’un laser couplé à un capteur, le lidar analyse la lumière laser réfléchie par les molécules rencontrées. Il mesure soit la variation de densité de l’air soit la vitesse des molécules, par effet Doppler. Les variations brutales du champ de vent en amont de l’avion sont ainsi détectées.
lidar-turbulence
Les avantages

La détection directe des turbulences en air clair, c’est-à-dire sans la présence de gouttes ou d’aérosols (le radar météo classique a une longue portée, mais ne voit que les nuages.)
La mise en place d’un réseau de surveillance à l’échelle de la planète, via les lidars embarqués et les communications entre les utilisateurs. À terme, l’utilisation généralisée du lidar atmosphérique améliorerait la connaissance du milieu comme cela a été le cas avec le système de surveillance TAWS (Collision avec le sol, trafic et surveillance météo).
Plus d’infos.