boussole-inversionPourquoi le champ magnétique terrestre s’est-il inversé au cours de l’histoire de la Terre, pointant alternativement vers le nord ou le sud géographique ? Si l’on sait que l’explication réside dans les mouvements qui animent le noyau liquide de la Terre, les mécanismes en jeux restent mal compris.

Des chercheurs du Laboratoire de physique statistique et de l’Institut de Physique du Globe de Paris proposent que les renversements se produisent lorsque des fluctuations brisent la symétrie de l’écoulement dans le noyau liquide et qu’un couplage fort entre deux modes du champ magnétique (dipolaire et quadrupolaire) se produit.

Une bascule de quelques milliers d’années

Le champ magnétique, tel qu’on le mesure à la surface de la Terre, est un dipôle dont l’axe est proche de l’axe de rotation de la planète. Depuis les travaux précurseurs de Bernard Brunhes au début du XXe siècle, on sait que le champ magnétique s’est renversé à maintes reprises, c’est-à-dire que le dipôle pointe alternativement vers le pôle nord géographique ou vers le pôle sud à une fréquence très variable. La dernière inversion a eu lieu il y a 780 000 ans mais la précédente seulement 200 mille ans auparavant. On estime que la durée du « basculement » entre les deux polarités est de quelques milliers d’années.

Source : CNRS lire la suite