f5rcs, le : 1-7-2009

Nous avons demandé à l’Arcep d’étudier la faisabilité d’une extension de la bande MF de 1,85 vers 2 MHz à l’instar des régions 2 et 3 et de certains de nos voisins européens. Voici copie du message envoyé :

En plus des dossiers déjà en cours, nous aurions aimé savoir si l’Arcep pourrait considérer l’ouverture au trafic radioamateur de la bande moyenne fréquence 1,85 – 2 MHz.
Brièvement :

  • Cette allocation existe en région 2 et 3 ;
  • Les dispositions de la note de bas de page 5.96 adoptée à la CMR 03 ont ouvert la possibilité dans certains pays de la région 1 d’allouer ces fréquences au service amateur à titre secondaire avec une puissance limitée à 10 W. Cette note de bas de page est référencée dans le Tableau européen harmonisé des fréquences ;
  • À l’heure actuelle, parmi nos voisins immédiats, où les ondes MF ont le plus de chance de se propager, la bande est ouverte au Royaume-Uni, en Belgique, au Luxembourg, en Allemagne ainsi qu’en Suisse et à Monaco ; les radioamateurs espagnols bénéficient d’une ouverture précaire et périodique à l’occasion de concours (six fois par an) ;
  • Le cycle solaire qui semble tarder à redémarrer encourage l’utilisation des bandes basses où la propagation est plus prévisible et moins dépendante de l’intensité du flux solaire ;
  • L’Arcep semble être co-affectataire de la bande.

La note 5.96 dispose que l’allocation de la bande est soumise à la consultation des administrations étrangères. Mis à part les pays « latins » où le segment n’est pas (encore ?) alloué, il semblerait incohérent que les autres administrations limitrophes objectent à ce que la France s’aligne sur leurs décisions.

Source URC.