Lâcher à 14h10 au milieu d’une soixantaine d’enfants, de parents et de grands-parents d’élèves. Applaudissements, cris de joie. La chaîne de vol dans l’ordre : ballon de 6,8m3 parachute, réflecteur radar, grande nacelle, petit parachute, deuxième réflecteur radar, petite nacelle largable. L’envol s’est effectué correctement, le largage de la petite nacelle s’est effectué avec retard et celle-ci est retombée bien plus loin que prévu.

L’équipe F1SRX-F5ZV a quitté le lieu de lâcher une dizaine de minutes après le lâcher pour se rendre sur le plateau d’Ecot (25). Le décodage s’est effectué correctement. Après largage de la petite nacelle la vitesse de montée est passée de 250 à 300 mètres/minute environ. En dessous de 20.000 mètres les vents étaient très faibles et le ballon stationnait au dessus de Valentigney. Ce n’est qu’au dessus de 20.000m qu’il a filé tout droit vers l’ouest.

L’éclatement a eu lieu vers 30.500 mètres à 15h58.
Les trois équipes de recherche qui suivaient le décodage se sont retrouvées à moins de deux kilomètres du point de chute, regardant le ballon tomber.

Vive discussion pour savoir qui a vu tomber le ballon le premier. Le gamin de la ferme voisine se prénomme Xavier.

Vive discussion pour savoir qui a vu tomber le ballon le premier. Le gamin de la ferme voisine se prénomme Xavier.

Par chance la nacelle est retombée dans une pâture entourée de forêt, la récupération a été facile.

73, Roland F5ZV
crédit photo: F1SRX/F5ZV

Arrivée sur place, la première équipe attend de pied ferme les suivants. Photo F0FLT

Arrivée sur place, la première équipe attend de pied ferme les suivants. Photo F0FLT