solar-impulseBertrand Piccard a présenté le prototype grandeur nature de son avion solaire devant un parterre de 600 personnalités à Dübendorf. Selon l’aventurier vaudois, il s’agit du premier avion au monde à pouvoir voler nuit et jour sans polluer.

L’avion en fibres de carbone a l’envergure d’un Airbus A340, avec 63,4 mètres de large, et le poids d’une voiture moyenne, avec 1600 kg. Aucun avion aussi grand et aussi léger n’a jamais été construit, a déclaré M. Piccard.

Les ailes de la machine sont équipées de 12’000 cellules solaires. Elles alimenteront en énergie les quatre moteurs électriques d’une puissance maximale de 10 chevaux et chargeront le jour les batteries qui serviront à voler la nuit. L’avion se déplacera à une vitesse moyenne de 70 km/h sans consommer aucune goutte de carburant.

Le premier prototype du projet Solar Impulse a pour but de démontrer la faisabilité d’un vol de 36 heures, soit un cycle complet jour-nuit-jour, a déclaré M. Piccard. Cet avion devrait réaliser ses premiers essais de vol dans le ciel suisse d’ici à la fin 2009.

Les résultats de ces premiers vols serviront à construire un second avion destiné à faire le tour du monde en cinq étapes de cinq jours chacune. Cette aventure devrait avoir lieu en 2012.

Le projet Solar Impulse a pour but de démontrer le potentiel des énergies renouvelables et d’en promouvoir l’utilisation. Il symbolise aussi les économies d’énergie qui peuvent être faites grâce aux nouvelles technologies.

Bertrand Piccard pourra être suivi en direct grâce à Swisscom
Swisscom apporte son savoir à Solar Impulse. Le groupe de télécoms fournira une solution de communication à l’avion solaire de Bertrand Piccard, qui sera présenté vendredi 26 juin à Dübendorf (ZH).

Le système de Swisscom assurera une liaison permanente entre l’avion et la station terrestre, ainsi que l’échange de données et d’images en temps réel. Il ne devra pas consommer plus de 50 watts ni dépasser les 5 kilos, précise le groupe de télécoms.

Le groupe indique que des systèmes mobiles novateurs permettront à la population suisse de suivre à partir de 2012 le tour du monde de Solar Impulse. « Aucun chiffre n’est donné » sur les investissements financiers, indique de son côté le service de presse de Solar Impulse.

Swisscom devient un partenaire national du projet. Le patron du groupe affirme que « ce partenariat se veut le symbole de notre engagement à long terme en faveur de l’environnement ».
source: romandie.com