Le graphène est présenté depuis quelques années comme le matériau miracle qui évincera le silicium pour l’électronique des ordinateurs de demain. Un groupe de chercheurs vient de démontrer qu’il était possible de changer à volonté le gap d’énergie dans un dispositif constitué d’une double couche de graphène, ce qui en ferait un bon semi-conducteur.

Quiconque suit les avancées des nanotechnologies sait qu’il ne se passe pas un mois sans qu’un laboratoire, quelque part dans le monde, ne trouve de nouvelles propriétés intéressantes ou de nouvelles applications potentielles au graphène.
Lire le dossier.