Léon Scott de Martinville fut l'inventeur du phonautographe, l'ancêtre du phonographe d'Edison. Crédits photo : ©Rue des Archives/PVDE

Léon Scott de Martinville fut l'inventeur du phonautographe, l'ancêtre du phonographe d'Edison. Crédits photo : ©Rue des Archives/PVDE

La voix qui chante «Au clair de la lune» sur la première bande sonore réalisée au monde est celle de Léon Scott, et non pas celle d’une femme.
Vingt ans avant Thomas Edison, l’inventeur du phonographe, le Français Édouard-Léon Scott de Martinville a réalisé la première gravure sonore sur un rouleau de papier enduit de noir de fumée. C’est une équipe du Lawrence Berkeley National Laboratory, en Californie, qui avait réussi l’an dernier à reconstituer la phrase musicale enregistrée par le savant français. Il s’agissait de la célèbre chanson «Au clair de la lune», interprétée par une voix féminine. L’enregistrement avait été diffusé pour la première fois à l’Université de Stanford.

Des recherches plus approfondies ont amené les chercheurs américains à ralentir la vitesse de défilement du rouleau. Ils se sont aperçus à cette occasion que l’interprète de la chanson n’était pas une femme mais un homme. Ils ont présenté les résultats de leurs travaux à l’occasion de la conférence de l’Association des collections d’enregistrements sonores, qui s’est tenue il y a peu à Washington. La voix n’a effectivement plus rien de féminin. Elle est celle de l’inventeur lui-même qui s’adresse ainsi à nous, à près d’un siècle et demi de distance.

Découverte de nouveaux enregistrements

C’est l’étude d’autres gravures sonores datant de la même année, 1860, réalisées elles aussi par Léon Scott, qui a mis les chercheurs sur la piste.
Lire la suite.