Si je largue x tonnes de gaz carbonique, de combien l’atmosphère terrestre se réchauffera-t-elle ? Jusque-là, cette quantification restait délicate, prenant en compte des hypothèses mal connues. Une équipe de chercheurs propose un coefficient simple. Multipliez-le par x et vous obtiendrez le réchauffement en degrés Celsius…
Cette nouvelle méthode a au moins le mérite d’être très simple. Elle vient d’être proposée, par une publication dans la revue Nature, par Damon Matthews, du département de géographie, urbanisme et environnement de l’université Concordia (Canada) et ses collègues canadiens et anglais.
En combinant les données rétrospectives sur le climat à des modèles climatiques mondiaux, ils ont démontré qu’il existe une relation linéaire entre les émissions de CO2 cumulées et la température de l’atmosphère terrestre. Bref, un simple coefficient. Voilà de quoi bouleverser les modèles prévisionnels utilisés jusqu’ici, qui devaient tenir compte de complexes relations entre les émissions anthropiques, les puits de carbone, les concentrations atmosphériques et les changements de température.

Lire la suite