Que diriez-vous d’un téléphone portable qui n’a jamais besoin d’être branché à une prise de courant ? Le centre de recherche de Nokia de Cambridge (Royaume-Uni) travaille en tout cas sur une technologie permettant de récolter l’énergie des ondes radios ambiantes. Intel présentait déjà en début d’année une technologie similaire, mais sur très courte distance.

Ce procédé tire parti des radiations électromagnétiques issues des antennes de radio et de télévision, des points d’accès WiFi, sans oublier celles des relais de téléphone. À l’instar des puces RFID, cette technologie convertit ces radiations en énergie. Le prototype actuellement en fonctionnement peut pour l’heure produire 5 milliwatts, l’objectif étant d’atteindre 50 milliwatts. Il s’agit pour ce faire d’élargir la plage de fréquence sur laquelle le dispositif récupère l’énergie, d’environ 500 MHz à 10 GHz, une bande sur laquelle de nombreux canaux sont utilisés.

Le fabricant finlandais envisage en outre de combiner cette dernière à d’autres sources écologiques comme l’énergie solaire, et ainsi dépasser les 50 milliwatts. Si tous les chercheurs s’accordent à dire que l’objectif est ambitieux, Nokia espère toutefois commercialiser cette technologie « dans trois à quatre ans ».
source: clubic.com