gscf3Le Groupe de Secours Catastrophe Français (GSCF) a été créé en 1999. Son objectif premier est d’intervenir pour des missions de sauvetage et de secours lors de catastrophes naturelles ou humaines.

Suite à nos retours d’expérience, nous nous sommes aperçus des problèmes liés au manque d’information et de communication lors d’une catastrophe de grande ampleur, que ce soit avant l’engagement de l’équipe notamment pour des missions à l’étranger ou pendant
l’intervention.
Afin de palier cela, dans le cadre de ses opérations de secours et d’assistance, Thierry VELU, Président du GSCF, a proposé en 2008 un projet à M. BOISSAT Philippe, Président de 3i3s.
Le but premier de ce projet est de pouvoir disposer de moyens de communication et d’information lors de catastrophes naturelles ou humaines.
En effet, une action d’information dès les 1ères heures d’une catastrophe permet de renseigner les ONG, les Etats,.. de la situation sur place et des moyens à engager.
Cela permet également de pouvoir disposer d’images de satellites, cartographiques,.. et d’une liaison Internet et téléphonique.
Ces informations indispensables font généralement défaut aux structures de secours. Or, elles contribuent largement à sauver des vies.
Deux cellules à mettre en place :
-France
-Monde
Cellule France Objectifs :
– mettre à disposition des institutions, communes et des secours, …touchés par un sinistre, un accident, ou une catastrophe un dispositif de communication Internet (wifi) pouvant palier l’altération des réseaux habituels.
– disposer d’un système d’information géographique, image de satellites,… de la zone touchée.
– pour les SDIS (Service départemental d’Incendie et de Secours) permettre une communication en direct avec le centre de commandement et le lieu d’intervention pour des prises de décision immédiate.
Activation : La demande peut être formulée par une préfecture, commune, SDIS,…
Matériel :
Le matériel est opérationnel ; il a été testé en mars 2009.
Mécène : La société VIVEOLE a financé le matériel et assure la connexion satellitaire.
Interventions :
Des équipes seront formées à l’utilisation de ce matériel.
Le délai de départ après la réception d’un accord devrait être de 2 heures.
Un véhicule sera attribué à ce dispositif ainsi qu’au projet Bénensol.

(A l’issu de la réception du matériel)
Nous avons pour objectif la mise en place et en fonctionnement de l’unité de communication et de coordination par satellite dans les 48 heures après la catastrophe.
Nous estimons à un an la réalisation de cet objectif.
Pour les mois à venir, nous ne pouvons garantir ce délai de réactivité qui toutefois devrait être inferieur à 96 heures.
Plusieurs facteurs sont à prendre en compte :
– L’augmentation des effectifs de nos bénévoles afin de disposer de personnes disponibles immédiatement.
– La formation des bénévoles.
– Financement, nous devons disposer d’un fond spécial pour les différentes interventions, notamment pour l’achat de moyens de transports.
Le dispositif peut en effet s’avérer très coûteux par la multiplication des interventions ou la relève des bénévoles sur place.
Partenaires :
Le projet évoluant encore, une liste des partenaires sera mise en place très rapidement.

Site Internet et renseignements:
Les ONG, institutions, médias qui le souhaitent disposeront d’un login personnalisé afin d’accéder aux informations concernant la mission en cours.
Ils pourront télécharger les informations qu’ils sélectionneront et exploiter celles-ci sans autorisation préalable, ils devront néanmoins mentionner la source des photos. L’exploitation des images est interdite par les médias sauf accord du GSCF.
L’équipe sur place pourra également renseigner les structures sur des besoins spécifiques.

Site : www.gscf.fr
GSCF – BP 80 222 – 59654 Villeneuve d’Ascq Cedex