memonanotubeEn glissant une minuscule particule de fer à l’intérieur d’un nanotube de carbone, on peut enregistrer une information binaire qui résistera au temps. Cet exploit de laboratoire répond à un problème majeur : comment assurer la conservation des données à très long terme ?
Que trouveront les archéologues du futur, d’ici quelques siècles voire quelques milliers d’années ? Des pierres taillées du paléolithique certainement, des peintures pariétales sans doute, des hiéroglyphes à coup sûr, des rouleaux de parchemins probablement, de livres peut-être. Mais que deviendront les milliards de milliards d’informations engrangées dans les disques durs, qui se démagnétisent, et sur les disques optiques, qui redoutent la lumière du soleil ?
Lire la suite