Copie d’un mail envoyé le 23 mai 2009 par un abonné à Auvéa-Vivéole :

Le 23 avril dernier, vous m’indiquiez “faire votre possible pour réduire la congestion”, congestion que vous présentiez somme toute comme “normale” à certaines heures de la journée et particulièrement au cours de vacances scolaires.

Un mois plus tard, vous m’obligez à revenir vers vous sur cette question des “baisses de débits provisoires” et de la “congestion”.

Il apparaît clairement que si vous avez “fait votre possible” (je vous serais reconnaissant de bien vouloir m’indiquer ce que vous avez mis en œuvre), ce “votre possible” est manifestement insuffisant et inefficace.
Il convient donc que vous mettiez désormais en œuvre autre chose que “votre possible”.

En outre, je ne sais combien durent les vacances scolaires selon vous, mais la dégradation du service se poursuit et empire à toute heure du jour et à toutes périodes.

Enfin vous indiquez que la responsabilité des dysfonctionnements techniques provient d’Astra, qui “se charge du dimensionnement des capacités disponibles”.
Il se trouve que comme vous le savez, je n’ai pas de contrat (je n’en ai plus) avec Astra et ce problème relève donc des accords entre Astra et vous.
C’est avec votre société que j’ai souscrit un contrat.

Ce contrat n’est pas respecté.

En effet, si par contrat vous indiquez que les débits souscrits sont “en crête”, vous ne m’avez jamais informé qu’il s’agissait de débits “atteints de manière exceptionnellement rare et fugitive”.

…/…En effet, je pourrais me satisfaire à la rigueur de débits moyens entre 800 et 1000 k en DL et de 90 à 128 en UL. Or vous constaterez sur le graphe de relevés des débits, effectués de manière aléatoire du 23 avril au 22 mai 2009, que le débit de 1024 Mb n’a été atteint pendant quelques minutes que quatre fois sur quarante mesures. Quant au débit UL de 128 K, il n’a jamais été atteint.
La moyenne se situe à 390/69 pour 1024/128. S’agissant de mesures ponctuelles et aléatoires, ces chiffres ne rendent pas compte de la gêne considérable et constante que vous m’occasionnez : en réalité les débits ne sont pas conformes à plus de 60 % pendant plus de 95 % du temps.

Je pense qu’aucune jurisprudence en matière d’accès à Internet n’admet de tels écarts avec le contrat souscrit.

Lire la suite.

NDLR: Ayant également un abonnement RX/TX sur le satellite ASTRA chez VIVEOLE, nous confirmons ce non-respect du contrat.