Sur le premier trimestre 2009, Apple a cartonné sur tous les domaines : iPod, iPhone, ordinateurs portables mais aussi, sur les licenciements.
La culture du secret qu’entretient Apple est parfois payante. Cette semaine, pour son deuxième trimestre fiscal, l’entreprise affichait des résultats tout bonnement excellents en ces temps moroses : +15% du profit par rapport au trimestre précédent.

Mais hier, le site CNet.com rapportait une information jusqu’ici passée sous silence: au cours du premier trimestre 2009, Apple s’est séparé de 1.600 employés. Actuellement, Apple emploie donc 14.000 personnes, à comparer avec les 15.600 personnes qu’elle comptait dans ses rangs à la fin du premier trimestre fiscal, soit fin 2008, comme le montre un document fournit à la SEC (Security and Exchange Commission).

Ces 1.600 employés étaient tous en CDI, et ceci explique bien la stratégie d’Apple. De plus, dans un document paru en décembre dernier, l’entreprise expliquait qu’elle comptait abaisser le nombre d’heures effectuées par ces salariés à temps partiel. C’est également chose faite.

Au cours du premier trimestre, Apple a ouvert un seul nouveau magasin. Cette stratégie avait quant à elle été exposée en janvier dernier, suite à la parution des résultats de l’année 2008. Il en ressortait que les bénéfices de chaque magasin avaient chuté de 18% en moyenne.

Les mesures sont désormais prises pour faire face au climat économique.
source: linformaticien.com