cogniron-robot-jidoA l’occasion de la première conférence européenne sur les Technologies futures et émergentes (FET, qui se tient en ce moment à Prague dans le cadre de la présidence Tchèque de l’Union européenne, la Commission européenne a publié une communication dans laquelle elle propose de stimuler la recherche à haut risque sur les FET en Europe en doublant les investissements nationaux et européens en la matière d’ici à 2015.

Elle-même montrera l’exemple et augmentera chaque année, dès 2010, le budget consacré à la recherche sur les technologies futures de l’information : de 100 millions d’euros actuellement, il passera à 170 millions d’euros d’ici à 2013.

Elle mettra en œuvre des initiatives visant à encourager les PME de haute technologie à forte intensité de recherche à mener des travaux de recherche et à favoriser l’exploitation des premiers résultats de la recherche pluridisciplinaire à haut risque.

Doté d’un budget annuel de 100 millions d’euros, le programme FET soutient des scientifiques et des ingénieurs qui s’intéressent à des domaines inexplorés, au-delà des limites des TIC traditionnelles, en encourageant la collaboration au plus haut niveau en matière de recherche multidisciplinaire autour d’idées et de thèmes novateurs. Ce type de recherche transforme profondément les programmes de recherche sur les TIC et favorise l’émergence d’importantes innovations dans les domaines technologique, industriel et sociétal en Europe. Il donne naissance à de nouvelles pratiques qui bouleversent l’organisation de la recherche.

Photo : Le projet COGNIRON (LAAS-CNRS + GPS GmbH) a donné naissance à un robot compagnon capable de comprendre l’activité humaine, d’avoir des relations sociales avec les êtres humains, et d’acquérir de nouvelles compétences pour accomplir de nouvelles tâches.
Source