Par Alain Froidurot responsable du projet au Lycée Aragon:

Après un premier raté du à une surcharge aqueuse, le ballon prend les airs vers 14h30 dans des conditions météorologiques très difficiles.

Nous courons en salle de télémesures pour récupérer les informations (mesures et positionnement) et là, consternation, aucune réception, pas le moindre signal !

Quelle peut en être la cause ? Un interrupteur laissé ouvert, non puisque l’appareil photo fonctionnait ! Il faut se rendre à l’évidence l’émetteur a pris l’eau et est hors d’état. Six mois de travail pour rien, il y a peu de chance de retrouver rapidement la nacelle, si on la retrouve !

Nous décidons de rapatrier les radio-amateurs qui eux aussi ne reçoivent rien.

C’est sans compter de leur opiniâtreté. Toute la communauté des radioamateurs locaux est à l’affût et un alsacien reçoit un très faible signal, qui va grandissant au fur et à mesure que la pluie cesse ! La nacelle est retrouvée, ballon gonflé, il n’a pas éclaté comme prévu. Il n’est donc pas monté à l’altitude escompté, l’enveloppe devait être poreuse !

La malchance était sur nous !

Après récupération, nous nous apercevons que tout le matériel est trempé, l’électronique et l’eau n’ont pas fait bon ménage !

Nous sauvons une seule expérience (peut être une deuxième si le dictaphone une fois sec accepte de rendre les résultats de la radioactivité ambiante) : l’appareil photo nous fourni une centaine de photos exploitables.

hericourt-2009-photo1

Comme l’an dernier nous n’avons pas eu de chance avec la météo, cinq minutes après le décollage la nacelle est dans la tempête de neige (voir photo: échangeur de Banvillard), mais cette fois-ci nous ne saurons pas à quelle altitude !

L’appareil photo fourni quand même des informations précieuses pour étudier le comportement du ballon : il n’a effectivement pas suivi la trajectoire attendue puisqu’il n’est pas sorti du plafond nuageux de plus le vol n’a duré que 40 minutes alors qu’il aurait du prendre 3h.

hericourt-2009-photo2
hericourt-2009-photo3

Vu les conditions déplorables, nous aurons peut être la possibilité de relancer le ballon dans quelques jours en espérant cette fois un soleil radieux.

hericourt-2009-photo4
le ballon (non éclaté) va se poser
hericourt-2009-photo5
30 kilomètres plus loin, Posé !!!
hericourt-2009-photo6
Et relâché par F5HLQ (sans la nacelle qui va retournée au Lycée, mais avec un petit mot pour celui qui récupérera le ballon)
Photos F1SRX

Encore un grand merci aux radioamateurs qui ont montré leur efficacité et leur persévérance.
Alain Froidurot

Et demain la vidéo ! sur radiocom.org