Un médecin de Besançon a tenu à se distinguer sur ce sujet, il prétend en effet contre toute attente, dans son étude, que les urbains les plus exposés habitent à 360 mètres de l’antenne. !
Il cite également dans son étude: « En zone rurale, il y a moins d’antennes, mais elles sont plus hautes, elles couvrent un périmètre plus large : les ruraux les plus exposés sont à 1 km de l’antenne. »

antlog
Une belle antenne « relais » illustre l’article !

Lire l’article