Par Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences

Dans les sables du Sahara, au nord du Soudan, une équipe d’astronomes a retrouvé plusieurs morceaux du petit astéroïde 2008 TC3, dont la trajectoire avait été suivie depuis le sol en octobre 2008, par des télescopes… et par l’équipage d’un avion de la KLM. C’est la première fois qu’un corps extraterrestre est d’abord formellement repéré dans l’espace avant d’être récupéré au sol. Bonne surprise supplémentaire : il s’agit d’un spécimen rare…

Le 6 octobre 2008, Richard Kowalski, un astronome de l’observatoire du Mont Lemmon, dans l’Arizona, détectait un corps peu lumineux, qui avait toutes les chances d’être un astéroïde. Dans les heures qui ont suivi, l’objet, devenu l’astéroïde 2008 TC3, a été suivi par plusieurs instruments et sa taille estimée à quelques mètres. Plusieurs équipes dans le monde ont alors déterminé sa trajectoire. Résultat : une probabilité d’impact avec la Terre de 100%. Ce géocroiseur méritait vraiment cette appellation… La trajectoire calculée donnait un point d’aboutissement au nord du Soudan.

2008 TC3 est une achondrite, c’est-à-dire une météorite pierreuse provenant de la surface d’un gros astéroïde. L’étude minutieuse des morceaux retrouvés a de bonnes chances de raconter un peu l’histoire de la formation du grand corps dont est issu 2008 TC3 et donc de nous en apprendre un peu plus sur celle des planètes…

[ lire la suite ]