amusement-gkaster-mir-ror
AMUSEMENT magazine n°4 contient une puce RFID qui le relie à la toile.

Et si un simple magazine de 700 grammes pouvait à la fois être fait de papier, d’encre, de composants électroniques et de contenus numériques ? Et si le contenu d’un magazine se prolongeait dans le monde de la toile ? Et si la dissociation entre presse écrite et contenu numérique devenait définitivement caduque ?
AMUSEMENT, en partenariat avec Violet et GS1 France, est heureux d’annoncer le lancement du premier magazine connecté. Ce magazine doté d’une puce RFID se voit enrichi de contenus accessibles sur le web. Au-delà de cette première mondiale, AMUSEMENT démontre qu’Internet peut ne plus être une composante distincte et concurrente du magazine papier, mais bien son prolongement indissociable.

Comment ça marche ?

Le magazine bilingue AMUSEMENT, enrichi d’une puce RFID, est disponible à compter du 17 mars en exclusivité au concept-store Colette et à partir du 20 mars dans les kiosques et dans des points de vente sélectifs en Europe et aux Etats-Unis.
Une puce RFID est collée au centre de la page 2 d’AMUSEMENT. Lorsque le lecteur effleure le lecteur RFID Mir:ror avec la puce contenue dans le magazine, une requête est instantanément envoyée sur le serveur de Violet qui ordonne au lecteur de déclencher des actions ou applications numériques.

Nouveaux usages

Dans un premier temps, ce sont des œuvres numériques qui seront disponibles exclusivement par les lecteurs : un jeu-vidéo par l’artiste Messhof, un dispositif interactif multi-ultilisateur par Electronic Shadow, une installation interactive par Factoid (Pierre Nouvel, Valère Terrier) et Le Tone, une vidéo en 3D par Gkaster et un wallpaper par Philippe Jarrigeon. Ces contenus Web, augmentables à distance, s’enrichiront par la suite. Pour l’éditeur c’est une nouvelle relation avec ses lecteurs. Chaque magazine ayant sa propre adresse mail et sa propre boite de réception, il pourra s’il le souhaite entamer un dialogue direct et contextuel avec ses lecteurs. (Le magazine ne prenant la parole que lorsque le lecteur l’utilise).

Abdel Bounane, directeur de la publication d’AMUSEMENT : « J’ai imaginé ce magazine d’un nouveau genre en réfléchissant au rapports que le papier peut entretenir avec l’information dématérialisée. En lançant AMUSEMENT, nous souhaitions reformuler la presse technologique à l’ère d’Internet, en proposant un véritable magazine-objet. Un an plus tard, en connectant notre titre à la toile, nous montrons qu’il est encore possible de repenser le magazine papier pour notre époque. »

Cette opération, produite avec le soutien de Nike Sportswear, concerne également 5 exemplaires collectors de la nouvelle Cortez Fly Motion. Équipée d’une puce RFID, chacune des Cortez Fly Motion renvoient vers du contenu artistique sélectionné par AMUSEMENT et exclusivement accessible aux possesseurs de la basket. Pour Nike Sportswear France : « Avec son extrême légèreté, la Cortez Fly Motion représente un superbe aboutissement technologique. Cette opération avec AMUSEMENT autour de l’Internet des Objets montre que Nike Sportswear innove pour imaginer la basket de notre époque… Et celle du futur. »

Pour Pierre Georget, directeur de GS1 France : « Ces applications pour le grand public sont la démonstration d’un nouvel usage de la technologie RFID qui a déjà fait ses preuves dans le monde du btob. Chaque année, le coût des composants RFID diminue et contribue au développement de services à valeur ajoutée et novateurs pour le consommateur. Cette initiative est le prolongement des actions menées en magasin.»