POHÉNÉGAMOOK – L’enquête de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) est terminée concernant l’étrange objet retrouvé en forêt en décembre près de Pohénégamook, à proximité de la frontière entre le Canada et les États-Unis.

Photo capture d'écran / TVA Nouvelles L'amas de ferraille est finalement un ballon-sonde datant de 1968, qui appartient aux Forces canadiennes.

L’amas de ferraille est finalement un ballon-sonde datant de 1968, qui appartient aux Forces canadiennes.

Le Centre de Recherche et développement pour la Défense (RDDC), situé à Valcartier, a été contacté par la GRC. Le RDDC a reconnu l’objet, utilisé il y a plus de 40 ans.

«Dans nos archives, on a pu trouver des photos pour être en mesure d’identifier les débris qui ont été récupérés là-bas. RDDC a lancé ce fameux ballon. Ça faisait partie d’une série d’essais», a expliqué Guy Vézina, directeur général du Centre.

Dans les années 60, une trentaine ballons-sondes ont été lancés par les chercheurs des Forces canadiennes pour étudier les phénomènes de la haute atmosphère. Tous ont été récupérés, sauf celui-ci.

L’appareil était conçu pour voler un peu moins d’une journée. Ensuite, un parachute se déployait et les données étaient récupérées. Cette sonde a été utilisée à cinq reprises et a été lancée la dernière fois en 1968.

Les responsables avaient perdu sa trace. «Beaucoup d’efforts ont été déployés pour essayer de le retrouver. Et là, quarante ans plus tard, on le retrouve», a déclaré Guy Vézina.

Après la découverte, la Ville de Pohénégamook a récupéré la carcasse. Accompagnées de la GRC, les Forces canadiennes pourraient venir dans la région, peut-être au printemps, pour récupérer les restes de l’objet. Il est possible que des débris se trouvent toujours en forêt, en territoire américain.
via www.journaldemontreal.com