Ce matin, l’immense oiseau de 63 mètres d’envergure s’est envolé de la piste de Payerne, en Suisse, pour un vol tout électrique de 87 minutes jusqu’à 1.200 mètres d’altitude. La victoire est totale pour l’équipe réunie autour de Bertrand Piccard, qui programme pour 2012 un tour du monde à bord de cet avion solaire.

Le Solar Impulse, premier du nom, alias HB SIA, vole ! Suivi par un hélicoptère, il effectue en ce 7 avril 2010 ses premiers essais en vol, aux mains de Markus Scherdel. © Solar Impulse / Keystone / Laurent Gillieron

A 10 h 30 ce matin, la météo était bonne à Payerne dans le canton de Vaud. Le Solar Impulse immatriculé HB SIA, 63,40 mètres d’envergure pour 1.600 kg seulement, propulsé par quatre moteurs électriques de 10 chevaux chacun, s’est élancé sur la longue piste de trois kilomètres. A environ 40 km/h, après avoir avalé environ 1.000 mètres de piste, l’avion, piloté par Markus Scherdel, a décollé et a commencé une montée très lente.

On est très loin du décollage d’un Airbus (la comparaison est à peu près dénuée de sens mais, tout de même, l’envergure du HB SIA dépasse – de peu – celle d’un A340). Le Solar Impulse, lui, ne peut compter que sur une puissance maximale de 40 chevaux seulement et tire son énergie de batteries électriques (400 kg), rechargeables en vol grâce aux 11.628 cellules photovoltaïques qui captent les rayons du Soleil.
Lire la suite